Pour visiter notre site officiel :

mardi 21 avril 2015

Les Secondes de la MFR de Saint Sauveur Lendelin réalisent des animations à l'EHPAD

Le jeudi 9 avril 2015, une classe de Secondes Bac Pro Services aux Personnes et aux Territoires de la MFR de Saint Sauveur Lendelin s’est rendue à l’EHPAD Les Bonnes Gens.

A cette occasion, les jeunes, encadrés par leurs formatrices Mmes Carine Quintin et Mme Delphine Legoff, ont pu appliquer les cours théoriques d’animation, apprendre à s’adapter et adapter leurs pratiques à un public donné.

Pour commencer, a eu lieu le choix et la préparation en groupes des activités d’animation auprès des personnes âgées. Ensuite, les élèves ont réalisé les diverses activités : confection de crêpes et de gâteaux marbrés, atelier pâte à sel, jeu de quilles, en présence de l’infirmière de l’EHPAD, Madame Lechevallier, et des soignants de l’EHPAD.

Ce qu’en disent les élèves : « Nous avions un peu d’appréhension au début car pour certains d’entre nous il s’agissait d’un premier contact avec les personnes âgées, mais ensuite nous aurions voulu rester plus longtemps » et « nous avons bien discuté et ri avec eux. »

Les formatrices rappellent que l’EHPAD de Saint Sauveur Lendelin est un partenaire qui répond toujours présent et permet aux jeunes d’appliquer sur le terrain les cours théoriques.

Bilan de l’événement : Une action à reconduire, très formatrice pour les jeunes. En effet, par la discussion et le partage d’expérience, les jeunes contribuent au maintien de l’autonomie gestuelle, physique et intellectuelle des résidents. Cela permet aussi d’égayer le quotidien et d’instaurer des moments de plaisir.

Le directeur de la MFR, Fabrice Seigneurie, précise : "Cette animation permet à certains élèves de découvrir le milieu professionnel de la personne âgée et par la même de contribuer à la construction de leur projet d'orientation".








vendredi 27 mars 2015

La MFR met ses baskets pour Ela

La Maison familiale est engagée dans un partenariat avec l'association Ela, dans sa lutte contre les leucodystrophies. Depuis sept ans, au mois d'octobre, les élèves planchent sur la dictée d'Ela.

Pour la troisième année, les jeunes de la MFR se sont associés à une autre manifestation de Ela, Mets tes baskets pour vaincre la maladie. Ils étaient plus de 130, mercredi matin, à participer au tournoi sportif autour du handicap, organisé au complexe sportif.

« L'équipe handisport basket du club UST d'Equeurdreville est venue faire une démonstration et a invité les jeunes à disputer un match en fauteuil », rapporte Antony Herbert, formateur EPS de la Maison familliale. En marge du tournoi de basket, les résidents du Manoir des Aveugles Georges Guernier, fidèles partenaires de l'opération, ont participé à un atelier de lancer franc, guidés par les élèves.

« Ces temps forts ont pour objectif la sensibilisation de nos jeunes au handicap et s'inscrivent dans notre politique d'accompagnement de la formation Services à la personne », remarque le directeur Fabrice Seigneurie.

Au cours des semaines précédentes, les élèves ont recueilli 570 € de dons pour l'association Ela et une élève, Margaux Philippe, se rendra, le 3 juin, à la Cité des sciences pour remettre le chèque et recevoir le trophée pour la Maison familiale, à l'occasion de la Journée des ambassadeurs.

http://www.saintsauveur.mfr.fr

Article et photo publiés par Ouest France le 27/03/2015

lundi 23 mars 2015

Interview avec Sandy Jouanneault, ancienne élève

Sandy Jouanneault, ancienne élève, a réalisé son Bac Pro SAPAT (3 ans) à la MFR de Saint Sauveur Lendelin de 2011 à 2014

Sandy, tu nous rends visite aujourd’hui au moment des Portes Ouvertes, quel est ton parcours ?
Après une 3ème à St Sauveur le Vicomte, je suis arrivée à la MFR de Saint Sauveur Lendelin en septembre 2011 pour faire un Bac Pro SAPAT.

Pourquoi avoir choisi la MFR de Saint Sauveur Lendelin ?
J’ai fait une mauvaise 3ème,  il se passait plein de choses dans ma vie et je n’arrivais plus à me concentrer sur l’école. La directrice de mon école m’a parlé de la Maison Familiale de Saint Sauveur Lendelin et je suis venue aux Portes Ouvertes. Le directeur m’a reçue, il a vu mon bulletin et m’a dit qu’ici on donnait la chance à tout le monde. Il m’a dit aussi qu’il fallait partir sur de nouvelles bases et, il m’a acceptée en Seconde !

Comment as-tu vécu tes trois années à la MFR ?
En Seconde, j’étais un peu effacée, il m a fallu trouver mes marques. J’étais interne pour la première fois, mais je l’ai bien vécu. Cela m’a permis de prendre un peu d’indépendance, apprendre l’autonomie et m’éloigner un peu de mes soucis personnels.
Depuis mon arrivée à la MFR de Saint Sauveur Lendelin, j’ai augmenté ma moyenne constamment. Après une moyenne de 7 en Troisième, arriver à une moyenne de 14 en Terminale, c’était pour moi  une belle revanche et j’en étais très contente

Quels étaient tes meilleurs moments à la MFR ?
Il y en a beaucoup ! Par exemple, les cours d’actualité de Mme Hélaine, ça parlait de la vraie vie. La vie à l’internat : ça m’a permis de partager des moments avec des filles qui sont devenues des amies. Mon stage à l’IME de Birmingham (Angleterre) : au début, je pleurais parce j’appréhendais (ma mère m’avait poussée un peu à m’y inscrire et je ne voulais pas trop) et, à la fin, j’ai pleuré parce que, tous, on ne voulait plus repartir parce qu’on a tissé des liens forts avec l’équipe là-bas, particulièrement jeune, on s’attache aux enfants et ils attachent à nous. C’était une vraie leçon sur le vivre ensemble, on découvre certaines personnes sous un autre jour et on apprend à faire avec et à prendre du recul. Et bien sûr, la relation de confiance que j’ai pu avoir avec certaines formatrices qui m’écoutaient et me conseillaient quand ça n’allait pas dans ma vie.

Comment as-tu vécue cette période ?
Les 3 années que j’ai passées ici, je  crois que se sont mes plus belles années. Fin première, début de Terminale, j’avais envie que ça se termine, mais le dernier jour on a tous pleuré !

Et aujourd’hui, que fais-tu ?
Je suis en BTS DATR Développement, Animation des Territoires Ruraux à la MFR La Bagotière, à 20 km de Caen. Je dois être plus autonome qu’en Bac, c’est sur 2 ans et là je suis dans le monde des adultes. Je fais des stages, comme pour le bac, quinze jours de stage, 15 jours d’école.

Quel est ton projet ?
Je passe actuellement des concours pour rentrer dans la police. Après plusieurs reflexions (metier d’éducatrice ou police dans la brigade des mineurs) j’ai fait des entretiens métier et il m’est apparu que je veux vraiment rentrer dans la police. Et je passerai des concours en interne au bout de 2 ans je crois, pour intégrer la brigade des mineurs.

Pour finir, peux-tu nous dire qu’est-ce que la MFR de Saint Sauveur Lendelin t’a apporté ?
De la confiance en moi, trois années de bonheur, je crois que ça me restera jusqu’à la fin de ma vie ! De l’épanouissement personnel, et aussi un autre regard sur les MFR, plus positif. Et plein de bons souvenirs ! J’ai pu acquérir de l’expérience professionnelle, m’intégrer dans le milieu professionnel et trouver ma place dans société.

Quels conseils peux-tu donner à nos élèves actuels et à venir ?
Surtout, qu’ils ne s’arrêtent après la terminale ! Il faut se laisser le temps de réfléchir et de construire son projet professionnel. Ne pas être trop pressé de quitter l’école, mais profiter de tous les moments ensemble et avec les formateurs aussi.
Pour finir, je voudrais remercier tous les formateurs de m’avoir épaulée, de ne pas m’avoir jugée. A un moment très difficile dans ma vie j’ai été vraiment aidée par deux formatrices en particulier.
Même une fois partie, je reviens au moins une fois par an pour dire bonjour.

Merci Sandy, de d’être prêtée à cette interview - nous te souhaitons bonne réussite dans la poursuite de tes études et espérons te revoir bientôt !

Propos recueillis le 15 mars 2015 par Monika Gunz-Arnaud
 



jeudi 19 mars 2015

Témoignage élève : Lucille Lejamtel



Lucille Lejamtel est actuellement en classe de Première Bac Pro Services aux Personnes et aux Territoires à la MFR de Saint Sauveur Lendelin

Lucille, quel est ton parcours ?
J’ai fais une Seconde générale, puis mon professeur principal m’a orientée vers le bac ST2S (Sciences et Techniques de la Santé et du Social). J’ai bien aimé au début, mais je ne me sentais pas à l’aise avec les professeurs, je ne me sentais pas reconnue.
L’année dernière en terminale, j’avais 8 de moyenne, je manquais de motivation, mais j’ai fini par retrousser les manches, me mettre au travail, ne pas perdre 2 années par manque de travail …
Et, j’ai eu mon bac contrairement aux prédictions des mes professeurs qui ne m’en croyaient pas capable.

Pourquoi es-tu venue à la MFR de Saint Sauveur Lendelin ?
Je suis venue ici surtout pour les stages, pour m’orienter, savoir quel métier choisir. Après mon bac ST2S, je ne me voyais pas entamer une année de grande école sans savoir si c’était la bonne voie.
Depuis septembre, je suis ici à la MFR de Saint Sauveur Lendelin, en classe de Première Bac Pro Services aux Personnes et aux Territoires, et je me sens bien. Parce que les stages me plaisent, l’alternance me permet d’avoir une coupure entre l’école et le stage, il n’y pas de saturation ni à l’école, ni dans le milieu professionnel. 

Qu’est-ce que la MFR de Saint Sauveur Lendelin t’apporte ?
Des connaissances professionnelles que je peux utiliser en stage et plus tard dans un métier. Les matières professionnelles sont une découverte pour moi : le confort de la personne, la communication, les gestes et pratiques professionnelles. Les cours sur le lien social et le maintien de l’autonomie donnent du sens à mes stages et me font comprendre plein de choses, j’applique sur le terrain ce que j’apprends à l’école.
Je suis heureuse de venir à l’école ici, j’adore apprendre et au niveau humain je m’entends bien avec les autres élèves et toute l’équipe de la MFR.

Quel est ton projet après ce Bac Pro ?
Je suis en train d’affiner mon projet professionnel. Je voudrais peut-être m’orienter vers le public de l’enfance jusqu’à l’adolescence, pourquoi pas en IME ou encore en tant qu’ATSEM en milieu scolaire.

Merci Lucille d'avoir accepté de répondre à nos questions. Nous te souhaitons bonne réussite dans la poursuite de tes études !

Propos recueillis le dimanche 15 mars 2015 (Portes Ouvertes) par Monika Gunz-Arnaud

mardi 17 mars 2015

256 visiteurs aux portes ouvertes de la MFR


Dimanche 15 mars, la Maison familiale de Saint Sauveur Lendelin organisait ses portes ouvertes :

« Nous avons accueilli 256 visiteurs », se réjouit le directeur, Fabrice Seigneurie. Depuis plus de 50 ans, la MFR de Saint-Sauveur propose des formations en alternance école-entreprise.

Elle accueille cette année 240 élèves en formation initiale, de la 4e au bac professionnel, et 80 en formation continue, qui inclut la préparation aux concours infirmier et aide-soignant ainsi que le parcours préparatoire CAP petite enfance.

Le président, Damien Capelle, et le directeur, se montraient très satisfaits de cette opération, dimanche soir : « Nous avons eu 45 inscriptions en formation initiale et une quarantaine en formation continue. »

Toute la journée, les parents d'élèves, membres du conseil d'administration, les enseignants et les élèves se sont relayés auprès des visiteurs pour présenter les différentes formations, les salles de cours et l'internat.  

« Les parents des futurs élèves de la MFR ont été particulièrement sensibles à l'accompagnement individualisé de nos jeunes et à l'ouverture à l'international. La Maison familiale entretient un partenariat actif pédagogique avec six pays d'Europe ».

 http://www.saintsauveur.mfr.fr
 
Article et photo publiés par Ouest France le 17 mars 2015

mercredi 11 mars 2015

La Maison des adolescents rencontre la MFR de Saint Sauveur Lendelin



Le mardi 10 mars 2015, une délégation de la Maison des adolescents est intervenue à la MFRde Saint Sauveur Lendelin auprès des classes de 3ème et de Secondes « Bac Pro Services aux personnes et aux Territoires ».
Encadrés par leurs formateurs Mmes Méjanes-Lemière, Quintin, Dudouyt, Courapied et Legoff, les 5 classes ont pu découvrir l’existence et les missions d’une structure spécifique dédiée aux adolescents et prendre ainsi conscience que des professionnels sont à l’écoute de leurs problématiques d’ados.
Chacun des 3 groupes constitués a bénéficié d’une heure d’intervention durant laquelle Madame Lemaire, directrice de la Maison des Adolescents, et Madame Letellier, accueillante écoutante, ont dans un premier temps présenté la structure puis engagé un échange libre avec les jeunes.
Bilan des formateurs : « Les jeunes se sont montrés très intéressés. Il est important qu’ils puissent identifier des personnes ressources en cas de problème. Cette intervention devrait être renouvelée chaque année. »
Le directeur ajoute : « Ce partenariat est à développer et des actions à envisager. L’écoute et l’accompagnement des jeunes sont essentiels.»

 

jeudi 5 mars 2015

Action de sensibilisation santé à la MFR de Saint Sauveur Lendelin

Un groupe d’étudiants de l’IFSI Saint Lô vient de réaliser une grande action de sensibilisation à la santé auprès des jeunes de la MFR de Saint Sauveur Lendelin.

Cette semaine a eu lieu l’étape finale d’une action de sensibilisation menée par les étudiants en soins d’infirmier de l’IFSI Saint Lô.

En novembre, ils ont rencontré les jeunes en classes de 4ème et les jeunes en Première Bac Pro Services aux Personnes et aux Territoires une première fois pour les questionner sur leurs connaissances sur deux grands sujets de santé : la sexualité (classe de 4ème) et les addictions aux nouvelles technologies (classes de Première). Les jeunes ont pu s’exprimer librement et en toute confidentialité.

Après avoir recueilli les besoins à partir de la parole des élèves et de questionnaires anonymes le groupe de futurs infirmiers a entrepris un travail de dépouillement et d’analyse afin de répertorier les besoins en information des jeunes de la MFR.

Mardi dernier, les étudiants de l’IFSI, encadrés par leurs formateurs, ont répondu aux questions des élèves de la MFR sous forme d’ateliers de théâtre, de quizz, de vidéos, …
Cette action professionnelle a répondu à plusieurs objectifs :
  • sensibiliser les jeunes aux nouvelles technologies ainsi qu’à leurs dangers : addictions aux ordinateurs, smart phones, réseaux sociaux et jeux en ligne …
  • sensibiliser les jeunes aux moyens de contraception et aux IST (infections sexuellement transmissibles)
  • apporter des réponses concrètes et accessibles aux questions des jeunes.

Stécy (élève de 1ère) : « Nous étions surpris par les chiffres concernant les addictions aux nouvelles technologies. La présentation ludique a été attractive. »

Coralie (élève 4ème) : « On a appris des choses que l’on ne connaissait pas. Les personnes de l’IFSI étaient sympathiques ».

Mme Orange et Monsieur Guilbart, responsables des classes concernées, ajoutent que « c’est une action qui rentre parfaitement dans le cadre du module Informatique et qui fait réfléchir les jeunes de la MFR sur leur pratique avec les nouvelles technologies comme l’usage du téléphone portable. Pour les 4èmes, c’est une démarche qui s’intègre dans le module PSE (Prévention Santé Environnement) et de l’éducation à la sexualité ».

C’est la deuxième année que des étudiants de l’IFSI interviennent auprès des jeunes de la MFR.
Monsieur Seigneurie, directeur de la MFR, précise : «  Le travail de partenariat entre nos deux structures est très important. Le travail d’enquête réalisé par les étudiants infirmiers a permis de mettre en lumière certaines problématiques. Ces dernières seront travaillées en équipe et des moyens seront déployés rapidement même si des actions de prévention existent déjà. »